a
PROJET D'APPUI REGIONAL A L'INITIATIVE POUR L'IRRIGATION AU SAHEL (PARIIS-BURKINA)
Trending News
HomeActualité4e SAFID : Rencontre des ministres des pays membres du PARIIS

4e SAFID : Rencontre des ministres des pays membres du PARIIS

4e SAFID : Rencontre des ministres des pays membres du PARIIS

Ce jeudi 1er décembre s’est tenue la cérémonie d’ouverture de la 1re rencontre de haut niveau des Ministres en charge de l’Irrigation des pays couverts par le Projet d’Appui Régional à l’Initiative Irrigation au Sahel (PARIIS), dans la salle de congrèsde Niamey. Cette rencontre prévue pour durer deux jours, avec des visites de terrain, a été présidée par le premier Ministre du Niger, M. Ouhoumoudou Mahamadou en présence des partenaires techniques et financiers du PARIIS et des acteurs de mise en oeuvre.

Le 4e Salon Africain de l’Irrigation et du Drainage (SAFID) a débuté le mardi 29 novembre 2022 dans la salle de congrès de Niamey au Niger. En marge de cette importante rencontre des acteurs de l’irrigation, s’est tenue la rencontre des Ministres en charge de l’Irrigation des pays couverts par le Projet d’Appui Régional à l’Initiative Irrigation au Sahel (PARIIS), ce 1er décembre 2022.

A l’ouverture de cette cérémonie, le premier Ministre, Ouhoumoudou Mahamadou, président de cérémonie, a fait savoir que le Projet d’Appui Régional à l’Initiative Irrigation au Sahel (PARIIS) porte une grande ambition qui ne saurait être réalisée qu’avec la forte implication de tous les acteurs. Pour lui, avec son nouveau paradigme, le PARIIS vient rendre performants les projets d’irrigation. Au regard des premiers résultats satisfaisants, l’ambition pour la gestion de l’eau agricole devient grande. M Mahamadou précise que cette ambition amène l’UEMOA à vouloir étendre le processus du PARIIS à certains pays comme le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Togo et la Guinée Equatoriale.

Le Secrétaire Exécutif du Comité Permanent Inter-Etats de lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS), Dr Abdoulaye Mohamadou, a reconnu les progrès enregistrés ces dernières décennies dans le domaine de la production agricole. Ces progrès sont remis en cause par des actions comme la pression démographique, les effets du changement climatique. C’est ainsi, il pense que le Sahel faisant preuve de résilience se présente comme une région d’opportunité au regard de la quantité disponible des ressources en eau et en terre. Après quatre ans de mise en oeuvre, Dr Abdoulaye Mohamadou estime les résultats obtenus par le PARIIS sont satisfaisants avec environ 10 000 ha de terres aménagées ou réhabilités dans les six pays du sahel membres du Projet.

Le partenaire financier du PARIIS, la Banque Mondiale, par la voix de sa directrice pour l’intégration  régionale Afrique, Moyen-Orient et Afrique du Nord, Boutheina Guermazi,  se veut rassurant par l’approche utilisée par le PARIIS qui met l’accent sur le renforcement des capacités et de partage d’expérience entre les pays. Si le renforcement de la résilience est le pilier fondamental pour le domaine de l’irrigation, il n’en demeure pas moins que pour Mme Boutheina Guermazi des défis, au niveau du foncier rural, de la vulgarisation des technologies, la mise en relation des agriculteurs avec leur marché, doivent être relevés.

Au nom des organisations de producteurs, M Mamadou Cissoko, président d’honneur du Réseau des Organisations Paysannes et de Producteurs Agricoles de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA) plaide pour un financement plus conséquent du secteur de l’irrigation tout en reconnaissant que les efforts de nos Etats ne sont pas à la hauteur des enjeux du secteur. Le domaine de l’irrigation, pour l’Ambassadrice du Royaume d’Espagne au Niger, Nuria Reigosa Gonzalez, doit être mené à plusieurs niveaux en prenant en compte le volet industrialisation. Fort de cette conviction, la Coopération espagnole continuera d’appuyer et soutenir les producteurs dans le cadre du PARIIS.

Partager
Rate This Article
Author

boukare.yougbare@agriculture.bf

No Comments

Leave A Comment

Résoudre : *
19 − 9 =