a
PROJET D'APPUI REGIONAL A L'INITIATIVE POUR L'IRRIGATION AU SAHEL (PARIIS-BURKINA)
Trending News
HomeActualitéLes premiers résultats du PARIIS appréciés par les ministres en charge de l’Agriculture

Les premiers résultats du PARIIS appréciés par les ministres en charge de l’Agriculture

Les premiers résultats du PARIIS appréciés par les ministres en charge de l’Agriculture

La 1 ère rencontre des Ministres en charge de l’irrigation des pays couverts par le PARIIS, s’est tenue le 1er décembre 2022, à Niamey, au Niger, sous le haut patronage de Son Excellence Monsieur Ouhoumoudou MAHAMADOU, Premier Ministre du Niger. Elle a été présidée par Dr Laoukein Kourayo MEDARD, Ministre d’État, Ministre de la Production et la Transformation Agricole de la République du Tchad, Ministre Coordonnateur du CILSS.

A cette rencontre des Ministres en charge de l’irrigation des pays couverts par le PARIIS lors du Salon Africain de l’Irrigation et du Drainage, les ministres ont examiné les questions soumises à leur appréciation et mené des réflexions portant sur les points en relation avec la perception des solutions d’irrigations et leur intégration dans les stratégies de développement de l’irrigation des États ; l’engagement et le plaidoyer pour le financement durable des portefeuilles et le soutien au CILSS dans la préparation des projets bancables ; le plaidoyer de manière générale sur l’investissement dans l’Irrigation et la question de la valorisation de l’eau ; le soutien et les orientations des autorités politiques au CILSS.

Les ministres se sont également penchés sur l’avancée du Projet d’Appui Régional à l’Initiative pour l’Irrigation au Sahel (PARIIS). Ils ont réaffirmé la pertinence du projet, son approche régionale basée sur les solutions d’irrigation et indiqué que l’initiative correspond aux besoins actuels de nos Etats. Les premiers résultats obtenus par le PARIIS sur le terrain ont été apprécié les ministres de même que les outils développés au niveau régional en vue d’aider à la prise de décision. Ils ont relevé qu’il existe  gap à combler afin d’atteindre les objectifs initiaux du projet.

Aux termes des travaux, les ministres ont formulé les recommandations suivantes :

  • Prendre les dispositions au niveau des pays, du CILSS et de la Banque  mondiale pour accélérer la mise en œuvre du projet en établissant un plan d’opération détaillé ;
  • Envisager au besoin l’extension de la phase actuelle en vue d’atteindre les résultats initiaux ;
  • Elargir le projet aux autres Etats membres du CILSS dans le cadre d’une 2ème phase ;
  • Accélérer la formalisation et l’institutionnalisation des solutions d’irrigation ;
  • Soutenir les efforts de l’Association Régionale pour l’irrigation et le drainage, ainsi que les comités nationaux dans le cadre de leur mission, notamment la tenue du SAFID et la participation aux rencontres de la CIID ;
  • Accompagner les Etats dans la mobilisation des financements en faveur de l’irrigation au regard de son importance dans la recherche de la sécurité alimentaire et nutritionnelle durable dans le Sahel ;
  • Institutionnaliser la rencontre des ministres en charge de l’irrigation des Etats membres couverts par le PARIIS en vue de créer un cadre permanant de concertation et d’échanges ;
  • Vulgariser et mettre à l’échelle les outils développés par le CILSS en matière de gestion durable des terres (GDT) ;
  • Mettre en place des mécanismes de sécurisation du foncier pour encourager les investissements dans le secteur de l’irrigation ;
  • Encourager le CILSS à renforcer le partenariat avec les organisations paysannes autour de l’irrigation et la restauration des écosystèmes
Partager
Rate This Article
Author

boukare.yougbare@agriculture.bf

No Comments

Leave A Comment

Résoudre : *
1 × 22 =