a
PROJET D'APPUI REGIONAL A L'INITIATIVE POUR L'IRRIGATION AU SAHEL (PARIIS-BURKINA)
Trending News
HomeActualitéUne mission conjointe de la Banque mondiale, de la FAO, du CILSS et du PARIIS-BF sur le terrain

Une mission conjointe de la Banque mondiale, de la FAO, du CILSS et du PARIIS-BF sur le terrain

Une mission conjointe de la Banque mondiale, de la FAO, du CILSS et du PARIIS-BF sur le terrain

Du 21 au 22 juin 2022, une mission conjointe de la Banque Mondiale, du Programme des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), du Comité Permanent Inter Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) et de l’Unité de Gestion du Projet d’Appui Régional à l’Initiative pour l’irrigation au Sahel – Burkina Faso (PARIIS-BF) s’est effectuée sur les chantiers des sous-projets d’investissement du PARIIS-BF. Cette mission de visite technique conduite par M. Bogachan BENLI de la Banque Mondiale avait pour objectif de faire une revue-qualité des travaux d’investissement en cours et d’apporter des contributions pour une meilleure réalisation des infrastructures. Elle a pu visiter les sous-projets de Yérédion, de Kabinou, de Nariou dans la région du Centre-Ouest et de Tintilou dans la région du Centre.

Dans la région du Centre-Ouest, la mission s’est d’abord rendue sur le site de Yérédion, dans la commune de Dassa. La délégation a pu constater de visu la réalisation de 35 hectares de bas-fonds. Elle a parcouru les diguettes à courbes de niveau (DCN) ainsi que les pertuis pour s’assurer de la qualité de leur réalisation. Après l’issu de la visite, la mission s’est entretenue avec les membres de la Société Coopérative sur leur motivation, les aspects liés à la mise en valeur notamment la disponibilité des intrants agricoles et recueillir leurs doléances.

A Kabinou, dans la commune de Ramongo, c’est le sous-projet d’aménagement d’un périmètre irrigué de 3 ha de goutte-à-goutte qui a été visité par la mission. Le périmètre irrigué en goutte-à-goutte est constitué d’un forage de 5 m3/h, d’un réseau d’irrigation, d’un système d’exhaure solaire et d’un château d’eau de 10 m3. Pour la sécurisation des installations et des cultures, une clôture grillagée est en cours de réalisation. C’est un groupement de femmes fort d’une centaine de membres qui a accueilli la mission. Sur ce périmètre les échanges ont porté sur la gestion du système d’irrigation et du choix de la spéculation. L’arboriculture fruitière notamment la production de la mangue et la maraîcher-culture sont prévues pour la mise en valeur du périmètre. La contribution des bénéficiaires se résume à la trouaison pour la plantation des arbres et l’apport de la quantité de la fumure organique nécessaire à la production.

A Nariou, dans la commune de Sabou, c’est également un périmètre irrigué de 3 ha de goutte-à-goutte qui a fait l’objet de visite par la mission. Le périmètre présente les mêmes caractéristiques que celui de Kabinou. A ce niveau, les installations du réseau d’irrigation et de la clôture grillagée sont en cours de réalisation. La mission a échangé avec les bénéficiaires sur la possibilité d’extension du site et sur la gestion du système d’irrigation. Quant à la mise en valeur du périmètre, il est prévu comme sur le site de Kabinou, l’arboriculture fruitière notamment la production de la mangue et la maraîcher-culture.

Dans la région du Centre, commune de Komki-Ipala, c’est une réhabilitation de 13,92 ha de bas-fonds qui a été ciblée pour la visite de la mission à Tintilou. Il s’agira de réaliser des diguettes en courbes de niveau (DCN) en remblai de terre revêtue de géotextiles et de moellons. L’aménagement consistera aussi à réaliser les pertuis de vidange sur les diguettes, à traiter des ravines éventuelles et à réaliser le terrassement et le labour. Les travaux sont prévus pour être achevés au plus tard le 31 décembre 2022. Des échanges, les membres de la mission, les bénéficiaires et l’encadrement technique se sont fortement intéressés aux questions liées à la gestion du bas-fond, au renforcement des capacités opérationnelles des bénéficiaires et la mise à disposition des intrants pour faciliter la mise en valeur les bénéficiaires.

A la fin de la tournée, la Banque Mondiale se réjouit de la forte mobilisation des parties prenantes et des bénéficiaires sur le terrain. Elle note des avancées significatives au niveau de la réalisation des investissements et s’est dite satisfaite des résultats constatés sur le terrain. Les représentants de la Banque Mondiale ont par ailleurs invité le PARIIS-BF a œuvré à mettre en oeuvre des mesures visant à accélérer la réalisation des investissements, à assurer la durabilité et la rentabilité des investissements.

Le CILSS, tout en reconnaissant les efforts fournis par le PARIIS-BF pour atteinte des résultats observés, il invite le Projet à engager les travaux de mise en valeur sur les sites visités et ceux dont les travaux sont quasiment achevés.

Les Partenaires Stratégiques (type 2, type 1&3) qui accompagnent le CILSS dans la mise en oeuvre des sous-projets sont unanimes sur la qualité des travaux réalisés sur le terrain. Du reste, ils ont insisté sur les aspects de mise en valeur et de renforcement des capacités afin de garantir la pérennité et la durabilité des ouvrages.

Le Chargé du PARIIS-BF a rassuré toutes les parties prenantes à la mission de la volonté du Projet à prendre en compte tous les commentaires et observations afin d’obtenir des sous-projets économiquement rentables et viables.

Partager
Rate This Article
Author

boukare.yougbare@agriculture.bf

No Comments

Leave A Comment

Résoudre : *
19 × 30 =