a
PROJET D'APPUI REGIONAL A L'INITIATIVE POUR L'IRRIGATION AU SAHEL (PARIIS-BURKINA)
Trending News
HomeActualitéLe PARIIS-BF donne de l’espoir à des agriculteurs

Le PARIIS-BF donne de l’espoir à des agriculteurs

Le PARIIS-BF donne de l’espoir à des agriculteurs

Au Burkina Faso, le Projet d’Appui Régional à l’Initiative pour l’Irrigation au Sahel-Burkina Faso (PARIIS-BF) a mis en œuvre 3 types de systèmes d’irrigation basés sur des aménagements de bas-fonds, de périmètres irrigués goutte-à-goutte et de périmètres irrigués communautaires. Visite guidée sur plusieurs réalisations dans les régions du Centre, du Nord et du Centre-ouest à l’occasion d’une sortie de presse qui s’est déroulée du 16 au 18 octobre 2023.

A Songdin dans la commune de Ouagadougou, Edith Vokouma, promotrice d’un périmètre de 3 ha, a bénéficié de l’accompagnement du PARIIS-BF. Grâce au projet, son périmètre a été équipé d’un forage de 5 m3/h, d’un réseau d’irrigation, d’un système d’exhaure solaire et d’un château d’eau de 10 m3. Le tout est protégé par une clôture grillagée. Irrigué en goutte-à- goutte, le périmètre est destiné à la production fruitière (mangues) et dans une moindre mesure à la production maraichère. La trouaison et la plantation des plants de manguiers ont été réalisées. 600 pieds de manguiers ont été mis en terre et sont déjà en pleine croissance. Et pour assurer leur survie, « nous avons apporté de la fumure organique et de l’anti- termite avant le repiquage des manguiers », a souligné Edith Vokouma, représentante de la promotrice du site. Elle n’a pas tari d’éloges à l’endroit du PARIIS-BF et se réjouit de voir que les manguiers ont un taux de levé de plus de 90%, et ce qui est vraiment très beau à voir », a-t-elle dit. Sur le site également, les planches y compris la pose des lignes de goutteurs pour le maraîchage ont été réalisées sur une superficie de 0,25 ha.

A Bonghin, commune rurale de Kirsi, dans le Passoré, région du Nord, l’heure est à la récolte du riz. Ici, jeunes, femmes et personnes âgées s’entraident pour accélérer le fauchage, à l’aide de faucilles. Dans cette localité, le PARIIS-BF a aménagé un bas-fond rizicole de 17 ha au profit de 274 producteurs dont 30 personnes déplacées internes. Selon le président de la coopérative des producteurs de Bonghin, Amidou Dianda, c’est depuis 2022 que les exploitants bénéficient de l’accompagnement du PARIIS-BF. Un accompagnement qui, a-t-il fait savoir, a permis d’aménager le bas-fond avec des diguettes suivant les courbes de niveau. Par ailleurs, le projet leur a permis d’avoir des semences et des engrais, en plus des nombreuses formations dont ils ont bénéficié. Le Point focal du Projet dans la région du Nord, Lamoussa Ouédraogo a indiqué que cela fait 2 ans que le projet a aménagé le bas-fond. « Lorsque le projet est intervenu, les producteurs ont vu leurs productions évoluées comparativement aux précédentes années où la production était en deçà des attentes », a-t-il soutenu.

Dans une autre région, le Centre-Ouest, des producteurs ont également bénéficié de l’accompagnement du projet. A Nanoro par exemple, la coopérative Tegawendé exploite un périmètre irrigué réhabilité sur une superficie de 27 hectares. Une centaine de producteurs ont chacun une parcelle. Grâce au Projet, tout le réseau d’irrigation a été mis en l’état car il connaissait un état de dégradation assez avancé. Également, tous les canaux et les réseaux tertiaire et de drainage ont été repris ainsi que les vannettes et les ouvrages de prise.

A Savili dans la commune de Sabou, province du Boulkiemdé, le PARIIS-BF a contribué à la réhabilitation d’un périmètre datant des années 80, sous la révolution. Le périmètre de Savili couvre une superficie de 42 ha et avait été aménagée sous le système californien. Le PARIIS est intervenu sur le site en réhabilitant la station de pompage à trvares l’acquisition de 6 motopompes d’une capacité de 275 m3/h chacune. En plus du local technique, le PARIIS-BF a également clôturé le site et a corrigé le réseau d’irrigation avec des arroseurs ainsi que la réalisation d’infrastructures d’accompagnement notamment un magasin pour la gestion des huiles, un forage et des latrines. A Goulouré, dans la commune de Kokologho, Moumini Zongo est le président de la coopérative Gouwendmanégré qui exploite le bas-fond. « Nous sommes à notre première année de production. Avant le projet, nous n’étions pas nombreux à produire sur ce site. L’intervention du projet a consisté à réaliser des diguettes et des pertuis de vidange ». Ils sont au nombre de 367 personnes exploitant le bas-fond. Dans la mise en œuvre du PARIIS-BF, selon Kibissi Yacine Paré, plus de 1500 hectares de bas-fonds et plus de 196 hectares de périmètres irrigués ont été aménagés. Par ailleurs, 106 hectares de périmètres irrigués ont été réhabilités. En plus de cela, des périmètres irrigués goutte-à-goutte d’une superficie cumulée de 18 hectares ont été réalisés.

Partager
Rate This Article
Author

boukare.yougbare@agriculture.bf

No Comments

Leave A Comment

Résoudre : *
9 × 29 =